Hypnose Ericksonienne et méditation pleine conscience en néphrologie

L’hypnose, la méditation pleine conscience et la méditation centrée sur la compassion pourraient contribuer à améliorer la prise en charge des sujets atteints d’une maladie rénale chronique par le biais de l’apprentissage de nouveaux comportements et de l’amélioration de la qualité relationnelle soignant-soigné.


L’empathie, la compassion, l’altruisme et l’attention du soignant sont des éléments déterminants de la qualité de la relation au début de la maladie et tout au long de sa prise en charge. Or, il existe un risque de déclin de la qualité de la relation soignant-soigné avec le temps. Il est possible de maintenir la qualité de la relation entre soignants et soignes par des programmes d’entrainement spécifiques.


L’objectif de cette revue est de faire le point sur l’impact psychologique, social et émotionnel de la maladie rénale chronique tant sur les patients que sur l’entourage et les soignants, et de montrer l’intérêt que peut présenter le mode relationnel thérapeutique propre à l’hypnose, à la méditation pleine conscience ou à la méditation centrée sur la compassion dans la prise en charge des individus ayant une maladie rénale chronique, ainsi que de leur famille et des soignants.


Intérêt potentiel de l’hypnose et de la méditation en néphrologie


En synthèse, chez le patient atteint d’une maladie rénale chronique, l’hypnose, la méditation pleine conscience et la méditation centrée sur la compassion pourraient être utiles :

  1. pour alléger le « fardeau émotionnel », notamment l’#anxiété, le #stress, la #dépression et les émotions destructrices des patients et des aidants familiaux ;

  2. pour améliorer la prise en charge de l’état de stress post-traumatique lié à l’annonce du recours aux traitements de suppléance ou d’autres mauvaises nouvelles chez les patients ;

  3. pour soulager la #douleur et l’anxiété induites par les interventions chirurgicales ou invasives (fistulographie, biopsies, pose de cathéter...) en lien avec la maladie rénale ;

  4. pour améliorer la prise en charge de la souffrance globale (physique, émotionnelle, sociale et spirituelle) des patients observée dans les situations de fin de vie ou lors des soins palliatifs ; enfin pour les proches et les soignants des sujets atteints d’une maladie rénale chronique qui, confrontés à la souffrance d’autrui, peuvent avoir également besoin d’une méthode de régulation émotionnelle

  5. pour développer une forme de tolérance a la détresse et les qualités nécessaires au soulagement de celle-ci et éviter ainsi soit le #burnout, soit l’indifférence.


L’hypnose Ericksonienne et la méditation pleine conscience :

vers une médecine comportementale en néphrologie


La médecine comportementale, dont font partie l’#hypnose et la #méditation pleine #conscience, connaît un essor nouveau et peut être utile dans la prise en charge des maladies chroniques.


Les complications psychologiques liées à la maladie rénale chronique peuvent être observées dans toute situation associant un #stress intense, durable, répété à caractère intrusif qui va nécessiter un ajustement personnel permanent.


Chez un sujet atteint d’une maladie rénale chronique, la gestion du #stress, de la #douleur et des émotions difficiles comme la colère, la honte ou la culpabilité pouvant conduire à la #dépression, apparaît comme une nécessité.


L’objectif de cet article est de décrire la place que pourrait avoir l’hypnose #Ericksonienne, la méditation pleine conscience et celle centrée sur la compassion, en tant que mode relationnel thérapeutique basé sur l’attention, dans la prise en charge des individus atteints d’une maladie rénale chronique, de leurs proches et des soignants.


Conclusion


L’hypnose, la méditation pleine conscience et la méditation centrée sur la compassion, en tant que mode relationnel thérapeutique basée sur l’attention, favorisent une meilleure régulation émotionnelle chez le patient comme chez le soignant ou l’aidant, et peuvent avoir un intérêt particulier en néphrologie. Des investigations, notamment des études qualitatives, sont nécessaires pour préciser la place et l’utilité de ces approches complémentaires dans la prise en charge de la maladie rénale chronique.


Ericksonian hypnosis and mindfulness meditation: Towards a behavioral medicine in nephrology - Néphrologie & Thérapeutique,2020,ISSN 1769-7255

Angélique Thuillier Lecouf, Ludivine Videloup, Sandrine Letrecher, Clémence Béchade, Marie Recorbet, Valérie Chatelet https://www.sciencedirect.com


The utilization of behavioral medicine, like Ericksonian hypnosis and mindfulness meditation, in the patient care is increasing. Psychological disorders associated with chronic renal failure are similar to the post-traumatic stress disorder and need a continuous personnel adjustment. Preventing depression, managing stress, pain and emotions, like anger, guiltiness and shame, is of importance in individual who suffer of chronic kidney disease, but also in their family caregivers and in health-care workers. The objective of this report is to describe how Ericksonian hypnosis, mindfulness meditation and compassion meditation could support chronic kidney disease patients, their caregivers and the health-care professional.



#Douleur ; #Dépression ; #Émotions ; Hypnose #Ericksonienne ; Maladie rénale chronique; Médecine comportementale; #Méditation #pleineconscience ; Méditation centrée sur la compassion ; Stress ; Behavioral medicine ; Compassion meditation ; Depression ; Emotions; Ericksonian hypnosis ; Mindfulness meditation ; Pain ; Stress



HORAIRES 
ADRESSE

Du Lundi au Samedi

de 7h00 à 20h00

  • Facebook ostéopathe Saint-Nazaire
  • Twitter Icône sociale
  • Hypnose 44 Ostéopathe saint Nazaire
  • brave navigateur

© Ostéopathe Saint-Nazaire

Cédric de Tombeur

Ostéopathe & Hypnothérapeute

10 Rue Du Bois Savary
Saint-Nazaire 44600

 

Tél. 02 40 19 21 59

Ostéopathe du Sport 44 | Ostéopathe Saint-Nazaire | Cédric de TOMBEUR