Soyez libre de vous abonner

  • Cabinet de TOMBEUR

Ostéopathie : traitement neurodynamique du syndrome du canal carpien (SCC)



Le syndrome du canal #carpien fait partie des troubles musculo-squelettiques, l'une des maladies professionnelles les plus fréquentes dans la plupart des pays européens, aux États-Unis et au Canada. Les symptômes sont liés à la compression du #nerf #médian, à la hauteur du #poignet dans le canal carpien. La compression du nerf médian passerait à la chronicité avec handicap avéré dans 5 à 10 % des cas.

Le syndrome du canal carpien est très répandu en France en médecine du travail parmi les troubles musculo-squelettiques (TMS) mais aussi dans les activités extra-professionnelles et notamment sportives. Le syndrome du canal carpien est favorisé par la répétition de certains mouvements, des postures de la #main, des séquelles d'accidents mais aussi par certaines maladies (hormonales, métaboliques, anomalies constitutionnelles ou acquises) qui favorisent la compression du nerf médian au niveau du canal carpien :

  • des anomalies constitutionnelles : canal carpien naturellement étroit, anomalies du trajet d'artères, ou de tendons

  • des anomalies acquises : déformation, rétrécissement post-traumatiques (ex : fracture du poignet, microtraumatismes associant une synovite mécanique...), tumeur intracanalaire (lipome, kyste synovial)

  • des maladies : #polyarthrite #rhumatoïde (PR), goutte...

  • des causes endocriniennes : grossesse, ménopause, hypothyroïdie, diabète

La #grossesse favorise l’apparition de ce syndrome. Il régresse après l'#accouchement et peut récidiver lors des grossesses ultérieures.




Le syndrome du canal carpien (SCC)

Quand la cause n'est pas identifiée on parle de syndrome du canal carpien idiopathique .

Les sports les plus touchés sont ceux qui nécessitent des mouvements et posture avec une préhension (pince forte pouce-index, statique prolongée, intense, soutenue, répétée, rapide), de torsion du poignet, d’absorption de vibrations, conditions de froid). On y retrouve :

  • les arts martiaux

  • la #boxe, le kick-boxing...

  • le #golf

  • le #tennis

  • le baseball

  • le tir à l'arc

  • le lancer du javelot

  • le cyclisme, la moto, le pilotage automobile

  • le #CrossFit...


Le syndrome du canal carpien est un ensemble de troubles de la main pouvant ressembler à une #tendinite, un rhumatisme dont les signes fonctionnels et physiques sont liés à la compression du nerf médian lors de son passage dans le canal carpien, au niveau du poignet.


Les patients mettent en évidence :

  • des fourmillements (paresthésie) ou engourdissements diurnes ou nocturnes dans le territoire du nerf médian (depuis le pouce jusqu'à la moitié du quatrième doigt)

  • des faiblesses dans le poignet et dans la main

  • des #douleurs remontant dans l’avant-bras

  • une diminution de la sensibilité dans le bout des doigts (hypoesthésie)

Les #paresthésies nocturnes perturbent le #sommeil des patients et souvent l'augmentation de la fréquence peut être considérée comme un signe d’évolution du syndrome. En pratique, de manière associée, les patients se plaignent de douleurs touchant l’ensemble du membre supérieur pouvant s’étendre jusqu'aux #cervicales.

Le traitement classique


Le traitement classique qui a pour but de soulager la douleur et de maintenir la fonction des personnes atteintes du syndrome du canal carpien est de type conservateur (repos, attelle, infiltration de cortisone, physiothérapie, massages transverses profonds - MTP...).

Le traitement ostéopathique


Pour améliorer la récupération et accélérer le processus de réhabilitation tout en évitant au maximum une intervention chirurgicale, le traitement ostéopathique va intégrer un traitement neurodynamique du syndrome du canal carpien, plus spécifique pour le nerf médian (glissements, mobilisations, stimulations, ouvertures, libérations, assouplissements, drainages musculo-vasculo-nerveux), mais aussi consister à prodiguer au patient des conseils et des exercices d'auto-traitement.


Exemples du traitement ostéopathique neurodynamique :

  • ouverture des interfaces mécaniques

  • libération des restrictions de mobilité des os du carpe

  • ouverture du canal carpien

  • drainage du canal carpien

  • neuroglissements rythmés du nerf médian

  • glissements des tendons des muscles fléchisseurs des doigts