• Cabinet de TOMBEUR

Une entorse de cheville mal soignée engendre des modifications inadaptées dans le cerveau

Neuroplasticité de la substance grise du cerveau induite par l'instabilité latérale de la cheville : étude par IRM morphométrique à base de voxels

Une entorse de cheville mal soignée engendre des modifications inadaptées dans le cerveau


Objectifs


Les déficits des voies sensorielles causés par l'œdème périphérique, la #douleur et l'#inflammation des #ligaments endommagés peuvent induire des changements inadaptés au sein du système #nerveux central.


Le but de cette étude était de déterminer si les patients avec une instabilité latérale de la #cheville (LAI) présentent des différences morphologiques de la substance grise cérébrale par rapport à des témoins sains, puis d'évaluer les relations entre les différences observées et les caractéristiques des patients.


Méthodes


30 patients avec instabilité latérale de la cheville et 32 ​​témoins sains sans instabilité latérale de la cheville ont passé une IRM en utilisant des séquences anatomiques T1. Un modèle linéaire général au niveau des voxels a été utilisé pour comparer le volume de substance grise dans tout le cerveau entre les patients et les témoins. Des analyses de régression linéaire ont été effectuées pour le volume de matière grise au sein des groupes significatifs afin d'évaluer leur relation avec l'âge, le sexe, l'existence d'une blessure aiguë, le niveau de douleur, le niveau d'activité sportive et la durée de l'instabilité latérale de la cheville au sein du groupe de patients.


Résultats


- Le volume de substance grise d'un cluster dans le vermis cérébelleux (Vermis_4_5 dans le modèle de marquage anatomique automatisé) était significativement réduit chez les patients atteints d'instabilité latérale de la cheville (corrections de champ aléatoire gaussien avec p-cluster bilatéral <0,05 et p-voxel <0,001).


- Une analyse de régression linéaire multivariée a révélé que la durée de l'instabilité latérale de la cheville avait tendance à être passivement associée au volume de matière grise de cet amas vermal lié à l'instabilité latérale de la cheville (p = 0,092).


Conclusions


Les participants avec instabilité latérale de la cheville (LAI) présentaient un volume de substance grise réduit d'un cluster dans le vermis cérébelleux par rapport aux participants sans instabilité latérale de la cheville, et le degré de réduction du volume avait tendance à être associé à la durée de l'instabilité latérale de la cheville.



Xiao’ao Xue, Yuyang Zhang, Shengkun Li, Hanlin Xu, Shuang Chen, Yinghui Hua,

Lateral ankle instability-induced neuroplasticity in brain grey matter : A voxel-based morphometry MRI study, Journal of Science and Medicine in Sport, 2021, ,


Objectives


The deficits in sensory pathways caused by peripheral edema, pain, and inflammation of the damaged ligaments may induce maladaptive changes within the central nervous system. The purpose of this study was to determine whether patients with lateral ankle instability (LAI) exhibit morphological differences of brain grey matter when compared with healthy controls, and then assess the relationships between the observed differences and the characteristics of patients.


Design

Cross-sectional.


Methods


Thirty patients with LAI and 32 healthy controls without LAI underwent MRI scans using anatomical T1 sequences. A voxel-wise general linear model was used to compare the grey matter volume throughout the whole brain between patients and controls. Linear regression analyses were performed for the gray matter volume within the significant clusters to assess their relationship with age, sex, the existence of acute injury, pain level, sports activity level, and the duration of LAI within the patient group.


Results


The grey matter volume of a cluster within the cerebellar vermis (Vermis_4_5 in automated anatomical labeling template) was significantly reduced in patients with LAI (Gaussian Random Field corrections with two-tailed p-cluster<0.05 and p-voxel<0.001). Multivariate linear regression analysis revealed that the duration of LAI tended to be passively associated with the gray matter volume of this LAI-related vermal cluster (p=0.092).


Conclusions


Participants with LAI exhibited a reduced grey matter volume of a cluster within the cerebellar vermis compared with participants without LAI, and the degree of volume reduction tended to be positively associated with the duration of LAI.


Lateral Ankle InstabilityMagnetic Resonance Imaging Grey Matter Morphological Changes