Aide au diagnostic des lésions de stress répétitif, troubles musculosquelettiques


Aide au diagnostic troubles musculosquelettiques TMS

Caractéristiques cliniques et radiologiques de divers lésions de stress répétitif

Fasciite plantaire, Tendinite de Quervain, Tennis elbow


Repetitive strain injury (RSI) (also known as repetitive stress injury, repetitive motion injuries, repetitive motion disorder (RMD), cumulative trauma disorder (CT), occupational overuse syndrome, overuse syndrome, regional musculoskeletal disorder)


Les « lésions de stress répétitif » (IRS) (microtraumatismes, les syndrome de tension répétée (STR), ou lésions causées par des tensions ou des stress répétitifs appelées « syndromes de surutilisation »), les troubles musculosquelettiques (TMS ou LATR, lésions articulaires dues au travail répétitif) regroupent de nombreuses pathologies sportives et professionnelles des tissus mous (muscles, tendons, #nerfs) telles que le tennis elbow (TE), la #tendinite de de Quervain (DQ), la fasciite plantaire (PF).


Le syndrome de surutilisation est suggéré en cas de #douleur musculo-squelettique persistante ou récurrente sans antécédent de traumatisme au cours des six semaines précédentes. La sur-utilisation est un niveau de micro-traumatisme répétitif, où des dommages se produisent au niveau cellulaire, résultant d'activités répétitives dans la gamme #physiologique ; cependant, en cas de stress répétitif excessif, l'unité musculo-tendineuse devient surchargée, ce qui entraîne des blessures de sur utilisation, qui peuvent affecter les os, les muscles, les tendons et les #ligaments.


Les facteurs de risque incluent la répétition, une #force élevée, une posture articulaire inadaptée, #contrainte prolongée et une pression directe et des #vibrations.


Les parties supérieures du corps sont plus touchées, notamment l'#épaule, le #coude, le #poignet et les #mains. Les personnes atteintes de diabète, de goutte, d'hypothyroïdie, de polyarthrite rhumatoïde, de dépôt de pyrophosphate de calcium et de tuberculose courent un risque élevé de syndrome de surutilisation.


La maladie de de Quervain, ou #ténosynovite, #tendinite de Quervain, est une sténose douloureuse de la gaine tendineuse des tendons des muscles Abductor pollicis longus (muscle long abducteur du pouce) et extensor pollicis brevis (muscle court extenseur du pouce) au niveau du processus #styloïde #radial. Cette #blessure de surutilisation est liée au #golf, au #piano, au port d'un enfant dans les #bras pendant de plus longues périodes et / ou à l'utilisation excessive du mobile pour la messagerie texte. Cette #tendinite de De Quervain provoque une douleur et un gonflement près de la base du pouce lors de la pince, préhension, de la saisie et d'autres mouvements impliquant le pouce et l'inclinaison radiale du #poignet.


La fasciite plantaire affecte principalement les adultes, provoque des #douleurs et des incapacités, et peut restreindre les #activités #sportives, les tâches #professionnelles ou les tâches de routine.


La fasciite plantaire (également appelée #fasciopathie plantaire) est associée à une surutilisation des #traumatismes, conduisant à des micro-#déchirures, et présente une nature #dégénérative plutôt qu'inflammatoire. Plusieurs #affections médicales sont associées à la fasciite plantaire, et les affections les plus importantes sont les #spondylarthropathies séronégatives et la #polyarthrite #rhumatoïde. De multiples facteurs de risque concernent le stress répétitif sur la fasciite plantaire, comme des chaussures inadéquates, un indice de #masse #corporelle important, une #marche prolongée ou la #course à pied (#running). Les éperons calcanéens plantaires (ou épine calcanéenne) (enthésophytes calcanéens) peuvent également provoquer des fasciite plantaire.


L'épicondylite latérale ou tennis elbow est une tendinose caractérisée par une dégénérescence symptomatique chronique du tendon qui affecte les attaches tendineuses des #muscles extenseurs de l'avant-bras à l'#épicondyle latéral de l'#humérus. Jouer au tennis, taper excessivement, #jouer du piano et effectuer d'autres #travaux #manuels provoquent une surutilisation des muscles extenseurs du poignet, l'extenseur carpi radialis brevis (ECRB) (extensor carpi radialis brevis ou muscle court extenseur radial du carpe, ou deuxième radial, court radial) étant le muscle le plus affecté. La #tendinose montre un processus dégénératif au lieu d'une inflammation.


La présentation clinique, les antécédents et l'examen #physique sont généralement suffisants pour #diagnostiquer les lésions de stress répétitif. Cependant, il existe parfois des résultats cliniques contradictoires et les présentations cliniques peuvent imiter plusieurs troubles. Par conséquent, différentes techniques d'imagerie sont couramment utilisées pour confirmer le diagnostic de ces maladies et de leurs caractéristiques importantes, telles que la radiographie ordinaire, l'#IRM, la #tomodensitométrie (TDM) et l'échographie .


Cette étude visait à comparer les caractéristiques cliniques et radiologiques de divers lésions de #stress #répétitif, en particulier tennis elbow, maladie de de Quervain et fasciite plantaire. Cette étude vise également à évaluer les caractéristiques cliniques et radiologiques des lésions articulaires et à découvrir l'association des caractéristiques cliniques et radiologiques des lésions de stress répétitif ou troubles musculosquelettiques.



Objectifs de l'étude Association of Clinical and Radiological Features

in Various Repetitive Stress Injuries :



Évaluer les caractéristiques cliniques et radiologiques des traumatismes liés au stress répétitif (IRS), en particulier la #tendinite de Quervain (DQ), le tennis elbow (TE) et la fasciite plantaire (PF).


Méthodes


Il s'agit d'une étude observationnelle menée pendant huit mois (mars 2019 à septembre 2019) au service d'orthopédie en collaboration avec le service de radiologie. Les patients avec des #lésions #articulaires diagnostiquées cliniquement, des deux sexes, âgés de 30 à 50 ans, ont été inclus dans l'étude. Les caractéristiques cliniques qui ont été prises en compte incluent la douleur, l'inflammation et le site de la blessure.


Les résultats radiologiques de l'échographie, des rayons X et de l'imagerie par résonance magnétique (IRM) ont été identifiés chez tous les participants à l'étude. Les données ont été analysées en utilisant SPSS version 21 (IBM Corp., Armonk, NY, USA). Les données étaient représentées sous forme de fréquence et de pourcentages.


Résultats


Il y avait un total de 82 patients (40 hommes, 42 femmes) avec une blessure de stress répétitif (RSI), avec un âge moyen de 42,63 ± 8,53 ans.


Sur les 82 patients, 34 (41,4%) avaient une maladie de Quervain, 28 (34,1%) avaient un tennis elbow et 20 (24,4%) souffraient de fasciite plantaire. Une #douleur et un #gonflement ont été observés chez tous les patients.


Dans le #tennis #elbow, le site le plus touché était le processus #épicondyle latéral droit. Les signes radiologiques courants étaient un fascia hypoéchogène, une augmentation du liquide dans le premier compartiment du tendon extenseur, une érosion corticale, une sclérose dans les tissus mous et une #calcification dans les tissus mous. Le #test de Cozen était positif chez la plupart des patients.


Dans la maladie de #Quervain, les sites les plus touchés étaient des processus styloïdes radiaux gauche et droit. Les signes radiologiques courants étaient un fascia hypoéchogène, une augmentation du liquide dans le premier #extenseur, une érosion corticale et une réaction périostée. Le test de Finkelstein était également positif chez la plupart des patients.


En ce qui concerne la #fasciite #plantaire, le site le plus touché était la surface plantaire de cicatrisation gauche. Les signes radiologiques courants étaient un #fascia hypoéchogène, une augmentation de l'épaisseur du fascia (> 4,5 mm), une augmentation du liquide dans le premier compartiment du #tendon extenseur, une érosion corticale, une sclérose dans les tissus mous, un éperon calcanéen (ou épine calcanéenne) , une réaction périostée et une calcification dans les tissus mous. Les tests de Cozen et de Finkelstein étaient également positifs chez la plupart des patients.


Conclusions


L'anamnèse, l'examen physique, les résultats de laboratoire et les modalités d'#imagerie sont tous des outils importants pour le #diagnostic différentiel des troubles #musculo-#squelettiques. Les résultats de notre étude ont montré que si certaines constatations cliniques ne parviennent pas à diagnostiquer les blessures de stress répétitives, l'échographie, les rayons X et l'imagerie par résonance magnétique (IRM) sont les meilleures options et utiles avant le traitement.


Lire aussi :


- L’ostéopathie soulage les symptômes somatiques de la dépression

- La fasciathérapie en prévention des entorses de cheville

- L'hypnose pour booster la récupération et le sommeil des militaires

- Script hypnotique d'auto-hypnose consciente (1/2) - Hypnose stress


Azeem N, Ariff M (April 16, 2020) Association of Clinical and Radiological Features in Various Repetitive Stress Injuries. Cureus 12(4): e7692. doi:10.7759/cureus.7692

HORAIRES 

Du Lundi au Samedi

de 7h00 à 20h00

  • Hypnose 44 Ostéopathe saint Nazaire
  • Twitter Icône sociale
  • Facebook ostéopathe Saint-Nazaire

© Cabinet de TOMBEUR

ADRESSE

Cédric de Tombeur

Ostéopathe & Hypnothérapeute

10 Rue Du Bois Savary
Saint-Nazaire 44600

 

Tél. 02 40 19 21 59

Cabinet de TOMBEUR | Ostéopathe Saint-Nazaire | Hypnose Saint-Nazaire