top of page
  • Photo du rédacteurCabinet de TOMBEUR

L'impact de la suppression active des pensées négatives sur l'anxiété et la dépression

Dernière mise à jour : 15 oct. 2023


L'effet rebond : Quand la suppression de pensées devient contre-productrice
Traitement du stress et de l'angoisse : Les pensées refoulées et l'effet " Ours blanc " | Cabinet de TOMBEUR

Les pensées refoulées sont des idées, des images ou des souvenirs qui sont consciemment ou inconsciemment repoussés dans l'esprit. Selon certaines théories en psychologie, ces pensées refoulées peuvent causer des troubles mentaux tels que l'anxiété, la dépression et les troubles obsessionnels compulsifs (TOC) si elles ne sont pas traitées de manière adéquate.


Une des théories les plus célèbres sur les pensées refoulées est celle de Daniel Wegner un psychologue américain qui a travaillé à l'Université Harvard, connu pour sa recherche sur les processus de contrôle de la pensée et de l'attention, ainsi que sur la psychologie de l'action et de la volonté.


Il a écrit de nombreux articles scientifiques et livres sur ces sujets, y compris "White Bears and Other Unwanted Thoughts : Suppression, Obsession, and the Psychology of Mental Control" (1989) et "The Illusion of Conscious Will" (2002). Il a également reçu de nombreux prix et distinctions pour son travail, notamment le prix de la recherche scientifique de la Société américaine de psychologie expérimentale. Il est décédé en 2013.


Dans son livre "White Bears and Other Unwanted Thoughts: Suppression, Obsession, and the Psychology of Mental Control", Daniel Wegner explore les processus mentaux qui sous-tendent la suppression de pensées indésirables et les conséquences de cette suppression sur la psychologie mentale. Il propose une théorie de la suppression de pensée selon laquelle la suppression de pensées indésirables peut entraîner une augmentation de ces pensées, plutôt que de les réduire. Il a également étudié les conséquences de la suppression de pensées indésirables sur les troubles obsessionnels compulsifs et l'anxiété.


Pour tester cette théorie, il a mené une expérience connue sous le nom de "l'effet White Bear", où des participants ont été invités à ne pas penser à un ours blanc pendant une période de temps donnée. Pour cela, ils ont été invités à écrire leur nom, puis à écrire les mots "ne pas penser à un ours blanc" toutes les minutes pendant cinq minutes. Les participants ont également été invités à noter toutes les pensées qui leur venaient à l'esprit pendant cette période.


Pour évaluer l'effet de la suppression sur la détresse émotionnelle, les participants ont été invités à évaluer leur état émotionnel avant et après l'expérience.


Les participants ont rapporté une hausse de la présence d'images d'ours blancs dans leur esprit, en dépit de leurs tentatives pour les éviter. Plus ils se concentraient sur la suppression de ces images, plus ils en rapportaient, ce qui montre que la suppression active de pensées peut causer une augmentation de leur fréquence. Cela est connu sous le nom de "l'effet rebond" où la suppression active de pensées peut entraîner une augmentation de la fréquence de ces pensées, avec des conséquences sur l'anxiété et la détresse émotionnelle.


L'effet rebond est un phénomène bien connu en psychologie, qui a été étudié dans de nombreuses situations différentes. Il s'agit d'un phénomène où la suppression active de pensées ou de comportements peut entraîner une augmentation de la fréquence de ces pensées ou comportements. Il a été montré que l'effet rebond est particulièrement prononcé lorsque les individus cherchent à éviter des pensées ou des images spécifiques. Il n’est pas limité aux seuls TOC, mais il est également observé dans d'autres troubles mentaux tels que la #dépression, l'#anxiété généralisée et les troubles de l'alimentation.


Il est donc important de traiter les pensées refoulées de manière adéquate pour éviter les conséquences négatives sur la santé mentale. Il existe plusieurs méthodes pour faire face à des pensées refoulées qui peuvent aider à apprendre à accepter et à gérer les pensées refoulées plutôt que de les supprimer. Ces thérapies peuvent aider les patients à développer des techniques pour gérer les pensées indésirables de manière plus efficace, tout en réduisant les symptômes liés aux troubles mentaux. Il est également important de rappeler que l'effet rebond peut être amoindri par l'apprentissage d'habiletés de coping, telles que l’#hypnose, l'#EMDR, la méditation, la relaxation, la distraction, la réévaluation cognitive et l'expression émotionnelle.


Le livre est considéré comme un classique dans le domaine de la psychologie cognitive et ses idées ont eu un impact sur les recherches ultérieures sur la suppression de #pensée.


En résumé, cette étude a montré que la suppression de pensées indésirables peut entraîner une augmentation de ces pensées plutôt que de les réduire, ce qui est connu sous le nom de l'effet rebond. Il a également mis en évidence le fait que la suppression de pensées indésirables peut entraîner une augmentation de l'anxiété et de la détresse émotionnelle. Les résultats de cette expérience ont été interprétés comme indiquant que la suppression de pensées est un processus actif qui nécessite une grande quantité de ressources mentales, ce qui peut entraîner une augmentation de la fréquence de ces pensées.


 

Cabinet de TOMBEUR

Ostéopathie du sport, Hypnose, EMDR, Thérapies brèves stratégiques et thérapeutiques

10 rue du bois Savary 44600 Saint-Nazaire

Comments


bottom of page