Prévention de la dépression hivernale : la luminothérapie

Mis à jour : 5 nov. 2019


Le trouble affectif saisonnier (TAS) est un type saisonnier d'épisodes dépressifs majeurs récurrents qui surviennent le plus souvent à l’automne ou à l’hiver et disparaissent au printemps.


La prévalence du trouble affectif saisonnier varie de 1,5 % à 9 %, selon la latitude.


Cette revue l'une des quatre revues sur l'efficacité et la sécurité des interventions de prévention du trouble affectif saisonnier se concentre sur la luminothérapie en tant qu'intervention préventive.


La luminothérapie est un traitement non pharmacologique qui expose les bénéficiaires à de la lumière artificielle. Le mode de diffusion et la forme de la lumière peuvent varier.


Objectifs


Évaluer l'efficacité et l'innocuité de la luminothérapie (par rapport à l'absence de traitement, à d'autres types de luminothérapie, aux #antidépresseurs de deuxième génération, à la mélatonine, à l'agomélatine, aux #psychothérapies, aux interventions axées sur le mode de vie et aux générateurs d'ions négatifs) dans la prévention du trouble affectif saisonnier et améliorer les résultats centrés sur le patient chez l’adulte ayant des antécédents de trouble affectif saisonnier.


Nussbaumer‐Streit B, Forneris CA, Morgan LC, Van Noord MG, Gaynes BN, Greenblatt A, Wipplinger J, Lux LJ, Winkler D, Gartlehner G. Light therapy for preventing seasonal affective disorder. Cochrane Database of Systematic Reviews 2019, Issue 3. Art. No.: CD011269. DOI: 10.1002/14651858.CD011269.pub3.


Dans les latitudes septentrionales, de nombreuses personnes souffrent du #blues hivernal, qui se produit en réaction à la diminution de la lumière du soleil. Les trois quarts des personnes touchées sont des #femmes. Une léthargie, une suralimentation, un besoin irrépressible de glucides et une humeur #dépressive sont des symptômes courants. Chez certaines personnes, le blues hivernal se transforme en #dépression, ce qui affecte sérieusement leur vie quotidienne. Jusqu'à deux tiers d'entre elles présentent des symptômes #dépressifs chaque hiver.



Compte tenu de la tendance saisonnière et du taux élevé de #récidive, commencer la luminothérapie au début de l'automne, alors que les gens ne présentent pas encore de symptômes #dépressifs, pourrait aider à prévenir l'apparition de l'#humeur dépressive. L'objectif de cette revue était de déterminer si la luminothérapie peut prévenir l'apparition de la #dépression hivernale lorsqu'elle est utilisée chez des personnes en bonne santé ayant des antécédents de dépression hivernale, et si la luminothérapie est sûre. Jusqu'à présent, cette question n'a pas été examinée de façon systématique, mais elle est importante pour ceux qui ont souffert de dépression hivernale.


Quelles études ont été incluses dans la revue ?


Nous avons cherché dans les bases de données les études concernant l’utilisation de la luminothérapie en prévention de la dépression hivernale publiées avant le 19 Juin 2018. Parmi les 3 745 résultats, nous avons trouvé un essai randomisé contrôlé sur 46 personnes auxquelles une luminothérapie a été administrée ou qui n’ont reçu aucun traitement. Toutes les personnes ayant participé à ces études avaient des antécédents de dépression hivernale.


Que révèlent les données probantes identifiées dans la revue ?


Les données pour tous les critères d’évaluation avaient une valeur probante très faible, de sorte que nous ne pouvons tirer aucune conclusion quant à l'efficacité de la luminothérapie pour prévenir la dépression hivernale. L'étude incluse ne fournit aucune information sur les effets secondaires de la luminothérapie.


Les médecins doivent discuter avec les patients qui envisagent un #traitement #préventif des avantages et des inconvénients de la luminothérapie et d'autres traitements potentiellement préventifs de la dépression hivernale, comme les traitements médicamenteux, les #psychothérapies ou les interventions liées au mode de vie. Comme aucune étude disponible n'a comparé ces traitements, le choix du traitement devrait fortement se fonder sur les préférences des patients.


Que devrait-il se passer à la suite de cette revue ?


Les auteurs de la revue recommandent que les études futures comparent directement la luminothérapie à d'autres traitements, comme les traitements médicamenteux, les psychothérapies ou les interventions liées au mode de vie, afin de déterminer le meilleur traitement pour prévenir la dépression hivernale.



Conclusions des auteurs


Les données probantes sur l’efficacité de la luminothérapie comme traitement préventif chez les personnes ayant des antécédents de trouble affectif saisonnier sont limitées. Les limites méthodologiques et la petite taille de l'échantillon de la seule étude disponible n’ont pas permis aux auteurs de la revue de tirer des conclusions sur les effets de la luminothérapie sur le trouble affectif saisonnier. Étant donné que les données comparatives sur la luminothérapie par rapport à d'autres options préventives sont limitées, la décision d'amorcer ou non un traitement préventif du TAS et le traitement choisi devraient s’appuyer fortement sur les préférences du patient.


HORAIRES 

Du Lundi au Samedi

de 7h00 à 20h00

  • Hypnose 44 Ostéopathe saint Nazaire
  • Twitter Icône sociale
  • Facebook ostéopathe Saint-Nazaire

© Cabinet de TOMBEUR

ADRESSE

Cédric de Tombeur

Ostéopathe & Hypnothérapeute

10 Rue Du Bois Savary
Saint-Nazaire 44600

 

Tél. 02 40 19 21 59

Cabinet de TOMBEUR | Ostéopathe Saint-Nazaire | Hypnose Saint-Nazaire