Soyez libre de vous abonner

  • Cabinet de TOMBEUR

Les traitements ostéopathiques des troubles temporo-mandibulaires | Cabinet de TOMBEUR

Dernière mise à jour : janv. 28

Le traitement manuel ostéopathique des troubles temporo-mandibulaires



Les troubles temporo-mandibulaires (TMD) sont classés dans la catégorie des #maux de #tête secondaires affectant plus de 25% de la population en général, et 85% à 95% de la population présentera au moins un symptôme de TMD au cours de leur vie. Les cas chroniques peuvent conduire à la #dépression, à une mauvaise qualité de #sommeil et à un manque d'énergie, et peuvent affecter négativement l'activité sociale et professionnelle.



Bien que les causes des troubles temporo-mandibulaires soient multifactorielles, y compris des facteurs psychologiques, la plupart des symptômes sont dus à une #musculature #hyperactive et #dysfonctionnelle. Ainsi, traiter la #musculature à l'aide de techniques manuelles ostéopathiques peut améliorer les troubles temporo-mandibulaires.


Les #muscles de la #mastication comprennent les #masséters, les #ptérygoïdiens latéraux et médiaux, et les #temporaux, ainsi que la capsule de l'#articulation temporo-mandibulaire (ATM) et le #disque #articulaire, qui sont des acteurs essentiels de l'étiologie #myofasciale la plus courante des dysfonctions et des troubles temporo-mandibulaires.


Ces dysfonctionnements #musculaires et #ligamentaires peuvent provoquer un suivi mandibulaire anormal, des cliquetis et un #blocage de la #mâchoire, entraînant finalement une #douleur et une #invalidité. Un traitement conservateur doit être tenté avant d’envisager des options invasives telles que l’orthodontie ou la chirurgie.



Efficacité du traitement manuel ostéopathique versus ostéopathie crânienne dans les troubles temporo-mandibulaires

Ostéopathe du Sport 44 | Ostéopathe Saint-Nazaire | Cédric de TOMBEUR

Les troubles temporo-mandibulaires (TMD) constituent la deuxième affection musculo-squelettique la plus courante, affectant négativement les fonctions somatiques et #psychosociales. Ainsi, la nécessité d'un traitement conservateur de première ligne tel qu'un traitement manuel ostéopathique (OMT) et une thérapie (OMTh ; soins manuels prodigués par des ostéopathes formés à l'étranger) reconnue.



Des chercheurs de l'Université de médecine de Vienne ont mené un essai clinique randomisé pour comparer l'efficacité de l'OMTh avec l'ostéopathie dans le champ crânien dans la gestion des symptômes chez les patients atteints de troubles temporo-mandibulaires.


Trente-six femmes âgées de 18 à 55 ans présentant des symptômes de troubles temporo-mandibulaires pendant plus de 3 mois ont été incluses dans l'étude.


Le diagnostic reposait sur une fonction anormale, une #douleur, une #sensibilité et des #craquements articulaires à l'ouverture de la #mâchoire.


Les critères d’exclusion :


- les patients ayant déjà subi une opération ou un traumatisme,

- les patients souffrant de troubles rhumatismaux ou psychiatriques

- les patients prenant des médicaments types anti-inflammatoires ou #relaxant #musculaire.


Les participants ont été randomisés pour recevoir soit 30 minutes d'OMTh, soit de l' ostéopathie crânienne une fois par semaine pendant 5 semaines. Les mesures de résultats incluaient l'intensité de la #douleur déclarée par le patient mesurée à l'aide d'une échelle visuelle analogique (EVA) et la gravité des troubles temporo-mandibulaires à l'aide de l'indice de Helkimo.