Consommer du pain de seigle complet diminuerait le stress, l’anxiété, la dépression

Mis à jour : mars 13


Stress et dépression : manger du pain de seigle complet réduit la sérotonine

La sérotonine est impliquée dans la régulation du cycle circadien, dans la motilité digestive et dans divers désordres psychiatriques tels que le #stress, l’#anxiété, #dépression...


Consommer du pain de seigle complet modifie la production intestinale de sérotonine, selon une nouvelle étude publiée dans The American Journal of Clinical Nutrition. La consommation de céréales complètes a déjà été associée à la perte de #poids et à un risque moindre de diabète de type 2, de maladies cardiovasculaires ou de certains cancers (...).


Ce à quoi sert la sérotonine


Produite principalement au niveau de l’#intestin, la sérotonine est notamment impliquée dans la gestion des humeurs et est associée à l'état de bonheur (...) a un effet antagoniste à celui de la #dopamine qui favorise, au contraire, la prise de risque et l'enclenchement du système de récompense. Elle est également impliquée dans la régulation du cycle circadien, dans la motilité digestive et dans divers désordres psychiatriques tels que stress, l’anxiété, la dépression.


L'intervention a consisté en deux périodes successives de 4 semaines, où 15 adultes ont consommé du pain de seigle complet ou du pain de blé blanc, après une période sans seigle de 4 semaines. Des échantillons de plasma à jeun ont été prélevés à la fin de chaque période et analysés.

Une baisse significative des concentrations de sérotonine


La consommation de seigle complet a entraîné, entre autres, une baisse significative des concentrations de sérotonine par rapport à la consommation de pain de blé blanc. Les chercheurs ont également testé chez la souris si l'ajout de fibres céréalières à l'alimentation modifie la production de #sérotonine dans l'#intestin. L'alimentation des souris a été complétée pendant neuf semaines par du son de seigle, du son de blé ou de la farine de cellulose. Les souris qui ont mangé du seigle ou du son de blé présentaient un taux de sérotonine significativement plus faible dans leur côlon.


" L'apport en seigle complet diminue la sérotonine plasmatique chez les adultes en bonne santé comparativement au blé raffiné. Ces résultats suggèrent que la sérotonine pourrait être un lien potentiel entre la consommation de céréales complètes et ses effets sur la santé ",

concluent les chercheurs. Ils font d’ailleurs le lien :

"certaines études récentes ont montré que les taux plasmatiques de sérotonine étaient plus élevés chez les patients atteints d'un cancer que chez les témoins sains ".

Diminution de la sérotonine plasmatique et d'autres changements métaboliques chez des adultes en bonne santé après consommation de seigle complet :

une étude métabolomique non ciblée

Contexte


La consommation de grains entiers a été associée à des effets bénéfiques sur la santé, notamment la réduction du diabète et du risque de cancer ; cependant, les mécanismes sous-jacents ne sont pas entièrement compris.


Objectif


Le but de cette étude était de caractériser les effets de l'apport de seigle complet sur les métabolites en circulation dans une étude d'intervention humaine utilisant la métabolomique non ciblée.


" La métabolomique est une science très récente qui étudie l'ensemble des métabolites primaires (sucres, acides aminés, acides gras, etc.) et des métabolites secondaires dans le cas des plantes (polyphénols, flavonoïdes, alcaloïdes, etc.) présents dans une cellule, un organe, un organisme. C'est l'équivalent de la génomique pour l'ADN. Elle utilise la spectrométrie de masse et la résonance magnétique nucléaire."

Méthode


L'intervention a consisté en 2 périodes successives de 4 semaines dans un plan de croisement randomisé, où 15 adultes ont consommé du pain de seigle complet (WGR) ou du pain de blé blanc enrichi en son de seigle fermenté (WW + RB), après une période sans seigle de 4 semaines avec du pain de blé blanc (WW).


Des échantillons de plasma à jeun ont été prélevés à la fin de chaque période et analysés par chromatographie liquide-spectrométrie de masse. Les profils métaboliques ont été comparés pour identifier les composés discriminant le WGR des périodes WW + RB et WW. Parce que la sérotonine périphérique est produite principalement dans l'intestin, une hypothèse de sa biosynthèse modifiée en réponse à l'augmentation de l'apport en fibres céréalières a été testée en mesurant la sérotonine intestinale de souris nourries pendant 9 semaines avec un régime riche en graisses complété par différentes sources de fibres (seigle) farine de son, aleurone de blé moulu ou cellulose en poudre).


L'aleurone (terme venant du grec aleuron, farine) est une protéine présente sous forme de grains dans l'albumen de nombreuses graines. Elle y forme l'assise du tégument (couche à aleurone). Lors de la germination, elle est hydrolysée en acides aminés. (wikipedia.org)

Résultats


Cinq métabolites endogènes et 15 composés phytochimiques de seigle associés à l'apport de WGR ont été identifiés. Les concentrations plasmatiques de sérotonine, de taurine et de glycérophosphocholine étaient significativement plus faibles après la WGR que la période WW (Q <0,05). Les concentrations de 2 plasmalogènes de phosphatidyléthanolamine, PE (18: 2 / P-18: 0) et PE (18: 2 / P-16: 0), étaient plus faibles après la période WGR que la période WW + RB (Q <0,05). La concentration de sérotonine était significativement plus faible dans le tissu colique des souris qui consommaient du son de seigle ou de l'aleurone de blé par rapport à la cellulose (P <0,001).


Conclusions


La consommation de seigle entier diminue la sérotonine plasmatique chez les adultes en bonne santé par rapport au blé raffiné. L'apport de son de seigle et d'aleurone de blé diminue la sérotonine colique chez la souris. Ces résultats suggèrent que la sérotonine périphérique pourrait être un lien potentiel entre la consommation de grains entiers et ses effets associés sur la santé.


Decreased plasma serotonin and other metabolite changes in healthy adults after consumption of wholegrain rye : an untargeted metabolomics study


Wholegrain consumption has been associated with beneficial health effects including reduction of diabetes and cancer risk; however, the underlying mechanisms are not fully understood.


Objective


The aim of this study was to characterize the effects of wholegrain rye intake on circulating metabolites in a human intervention study using untargeted metabolomics.


Methods


The intervention consisted of 2 successive 4-wk periods in a randomized crossover design, where 15 adults consumed wholegrain rye bread (WGR) or white wheat bread enriched with fermented rye bran (WW+RB), following a 4-wk rye-free period with white wheat bread (WW). Fasting plasma samples were collected at the end of each period and analyzed using liquid chromatography-mass spectrometry. Metabolic profiles were compared to identify compounds discriminating WGR from the WW+RB and WW periods. Because peripheral serotonin is produced mainly in the gut, a hypothesis of its altered biosynthesis as a response to increased cereal fiber intake was tested by measuring intestinal serotonin of mice fed for 9 wk on a high-fat diet supplemented with different sources of fiber (rye bran flour, ground wheat aleurone, or powdered cellulose).


Results


Five endogenous metabolites and 15 rye phytochemicals associated with WGR intake were identified. Plasma concentrations of serotonin, taurine, and glycerophosphocholine were significantly lower after the WGR than WW period (Q < 0.05). Concentrations of 2 phosphatidylethanolamine plasmalogens, PE(18:2/P-18:0) and PE(18:2/P-16:0), were lower after the WGR period than the WW+RB period (Q < 0.05). The concentration of serotonin was significantly lower in the colonic tissue of mice that consumed rye bran or wheat aleurone compared with cellulose (P < 0.001).


Conclusions


Wholegrain rye intake decreases plasma serotonin in healthy adults when compared with refined wheat. Intake of rye bran and wheat aleurone decreases colonic serotonin in mice. These results suggest that peripheral serotonin could be a potential link between wholegrain consumption and its associated health effects.

Pekka Keski-Rahkonen, Marjukka Kolehmainen, Jenni Lappi, Valerie Micard, Jenna Jokkala, Natalia Rosa-Sibakov, Jussi Pihlajamäki, Pirkka V Kirjavainen, Hannu Mykkänen, Kaisa Poutanen, Marc J Gunter, Augustin Scalbert, Kati Hanhineva,

Decreased plasma serotonin and other metabolite changes in healthy adults after consumption of wholegrain rye : an untargeted metabolomics study

The American Journal of Clinical Nutrition, Volume 109, Issue 6, June 2019, Pages 1630–1639,


Stress et dépression : manger du pain de seigle complet réduit la sérotonine

https://www.pourquoidocteur.fr

HORAIRES 

Du Lundi au Samedi

de 7h00 à 20h00

  • Hypnose 44 Ostéopathe saint Nazaire
  • Twitter Icône sociale
  • Facebook ostéopathe Saint-Nazaire

© Cabinet de TOMBEUR

ADRESSE

Cédric de Tombeur

Ostéopathe & Hypnothérapeute

10 Rue Du Bois Savary
Saint-Nazaire 44600

 

Tél. 02 40 19 21 59

Cabinet de TOMBEUR | Ostéopathe Saint-Nazaire | Hypnose Saint-Nazaire