Soyez libre de vous abonner

  • Cabinet de TOMBEUR

Céphalée de tension, maux de tête, migraines | Cabinet de TOMBEUR

Dernière mise à jour : janv. 25



La céphalée de tension est la plus fréquente des céphalées primitives avec une prévalence importante car dans certaines populations, plus de 70% des personnes signalent des céphalées de tension épisodiques (Source OMS). Les migraines d’origine veineuse sont non pulsatiles. Les migraines d’origine artérielle (carotide) sont pulsatiles.





Bénignes dans la majorité des cas, elles engendrent parfois des répercussions importantes au niveau social, économique et sur la qualité de vie des personnes qui en souffrent.



Lors des crises le patient décrit des #maux de tête « en casque », à type de pression ou tension bitemporale et/ou frontale, non pulsatile, d’intensité faible à modérée, sans nausées ni vomissements. Les irradiations sont parfois ressenties jusqu’au niveau de la nuque.


Les crises peuvent varier de quelques minutes à quelques heures associées ou non à une discrète photophobie ou phonophobie.


En général, la poursuite des activités physiques est possible.

Anciennement considérée comme reflètent un état de tension #psychique excessif type surmenage, #stress, ou #burnout, dite « céphalée psychogène », la tension ou la dysfonction des muscles péri-crâniens est de plus en plus incriminée



Le syndrome de dysfonctionnement de l’articulation temporo-mandibulaire (SADAM) associe des #douleurs induites par les mouvements de la mâchoire ou la mastication, une réduction ou une symétrie de l’ouverture buccale, des "bruits" au niveau des articulations temporo-mandibulaires lors des mouvements de la #mâchoire, une sensibilité au toucher des articulations temporaux mandibulaires et un #bruxisme qui correspond au grincement des dents la nuit.

Le syndrome de dysfonctionnement de l’#articulation temporo-mandibulaire (SADAM) n'est pas l'unique cause de la #céphalée de #tension mais il est très fréquemment associé à cette dernière.

  • Il est en effet secondaire à des contractures des muscles masséter et temporal

  • Il est par ailleurs fortement favorisé par la mauvaise gestion du #stress

Face à l'ensemble de ces dysfonctions ostéopathiques (#articulation temporo-#mandibulaire ou #ATM, #tensions musculaires, #stress, fatigue, #burnout, #céphalées, #migraines, #crâne ... ) le patient peut être amené à consulter son ostéopathe afin qu'il établisse un bilan et qu'il hiérarchise son #traitement #ostéopathique, en vue de le #soulager.


Lire aussi :