FORUM

Ostéopathie & Ostéopathie du sport, Hypnose Saint-Nazaire

11 posts

Ostéopathe Saint-Nazaire | Cédric de Tombeur 10 rue du bois Savary 44600 Saint-Nazaire | Ostéopathe du sport 44

6 posts

Ostéopathe du sport 44 | Ostéopathe Saint-Nazaire | Cédric de Tombeur 10 rue du bois Savary 44600 Saint-Nazaire

14 posts

Hypnose, thérapies Brèves, méditation pleine conscience, communication, coaching...

20 posts

New Posts
  • Ostéopathe du Sport 44
    Oct 13

    Neurophénoménologie de souvenir d’expérience de mort imminente dans le rappel hypnotique : une étude EEG intra-sujet La base neurobiologique des expériences de mort imminente (EMI ou Near death experience NDE en anglais.) est inconnue, mais quelques études ont tenté de l'explorer en reproduisant en laboratoire des expériences phénoménologiques qui semblent ressembler aux expériences de mort imminente. Jusqu'ici, aucune étude n'a induit de caractéristiques de type NDE via une modulation hypnotique tout en mesurant simultanément les changements d'activité cérébrale en utilisant l'EEG haute densité. Cinq volontaires qui avaient précédemment vécu une NDE agréable ont été invités à revivre la mémoire de la NDE et un autre souvenir autobiographique agréable (datant de la même période), dans une conscience normale et avec l'#hypnose. Nous avons comparé l'expérience subjective induite par l'hypnose à celle de la mémoire d'expérience authentique. l'EEG haute densité continu a été enregistré tout au long. Au niveau phénoménologique, nous avons réussi à recréer des caractéristiques de type NDE sans aucun effet indésirable. Les niveaux d' absorption et de dissociation ont été signalés comme étant plus élevés dans toutes les conditions d'hypnose par rapport aux conditions de conscience normales, ce qui suggère que notre protocole basé sur l' hypnose a augmenté l'expérience subjective ressentie lors du rappel des deux souvenirs. Le rappel d’une phénoménologie des NDE était lié à une augmentation de l’activité alpha dans les régions frontale et postérieure. Cette étude fournit une méthodologie de validation du concept pour étudier le phénomène, permettant d'explorer de manière prospective les fonctionnalités de type NDE et les modifications EEG associées dans des environnements contrôlés. De nombreuses expériences, allant d'une perception altérée du temps à une sensation de séparation du corps, peuvent refléter des cas d'état dissociatif car elles impliquent une séparation mentale de composants (tels que la #conscience, la mémoire, la perception et l'identité) qui seraient normalement traités ensemble. comme une expérience. Certains de ces états de conscience non ordinaires semblent étroitement liés à l'émergence de voies potentielles de régulation de la prise de conscience dans les situations de crise. Après avoir vécu des situations de danger physique ou émotionnel intense (par exemple, un #traumatisme grave), certaines personnes peuvent signaler des états de dissociation ainsi que de vives perceptions extra-ordinaires et mystiques, telles que des expériences : - de sortie du corps ( OBE ), - des rencontres avec des parents décédés , - ou un sentiment intense de paix. Ces expériences phénoménologiques sont communément appelées « expérience de mort imminente » (NDE). Il a été supposé que ces expériences subjectives sont des réponses psychologiques à un traumatisme pour y faire face, ce qui est bénéfique pour l'individu à cette époque. Il y a quelques décennies, la prévalence des expériences de mort imminente semblait difficile à appréhender. Plus récemment, des études ont estimé que leur rappel allait de 4 à 8% dans l'ensemble de la population et de 10 à 23% lorsque l'on ne tenait compte que des survivants d'un arrêt cardiaque. Depuis les premières descriptions du phénomène par Albert Heim et Victor Egger, différents ensembles de caractéristiques phénoménologiques spécifiques ont été identifiés, ordonnés et quantifiés à l'aide d'échelles normalisées. Des recherches récentes ont conduit à l'hypothèse que des perturbations dans le #traitement de l'information sous-jacente au détachement dissociatif pourraient être associées à une synchronisation fronto-pariétale réduite. La littérature scientifique disponible soulève l'hypothèse que la dissociation pourrait être liée à une diminution de la connectivité fonctionnelle entre les zones cérébrales , telle que mesurée par l' électroencéphalographie (EEG). Bien que les états dissociatifs et leurs mécanismes sous-jacents suscitent un intérêt croissant en raison d'importantes implications théoriques et cliniques, ils sont encore mal compris et ont été sous-étudiés dans des échantillons non cliniques. L'#hypnose pourrait être un excellent outil pour produire des états de conscience modifiés pouvant générer des états dissociatifs afin de contribuer à une meilleure compréhension du phénomène. Enracinée dans la tradition psychodynamique, l’hypnose est caractérisée par un changement de l’activité mentale de base par le biais d’une procédure d’induction (réduisant notamment l’ activité du réseau cérébral extrinsèque impliqué dans l’environnement et la perception sensorielle). L'hypnose peut être vécue subjectivement comme un accroissement du nombre de processus privés, tels que la dissociation, l'absorption, la réduction des pensées spontanées et une modification de la perception du temps. Il est intéressant de noter que l’expérience hypnotique semble créer une expérience subjective « plus réelle » et des états du cerveau plus proches d’une expérience réelle, tout en facilitant la concentration sur le rappel de tout type de mémoire. En plus de son utilisation dans des contextes cliniques, l'hypnose peut être utilisée dans la recherche en neurosciences pour étudier les bases neurobiologiques de l'hypnose elle-même, mais également comme outil pour comprendre d'autres phénomènes. Cette dernière approche utilise l'hypnose de manière instrumentale pour produire des effets d'intérêt spécifiques et même parfois pour modéliser des conditions particulières. Deux études précédentes suggéraient que les expérimentateurs d'expériences de mort imminente avaient ré-expérimenté leur expérience de mort imminente en toute sécurité avec un niveau élevé de #conscience multisensorielle et de manière très détaillée en utilisant l'hypnose. Palmieri et ses collègues ont également suggéré, à l’aide d’un EEG 32 canaux, que les mesures électroencéphalographiques associées évoquent des souvenirs épisodiques d’événements réels monde physique extérieur (réel). Très récemment, Facco et ses collègues ont réussi à induire des OBE sous hypnose chez des personnes très hypnotisables qui ne présentaient ni une expérience de mort imminente ni une OBE. Les données EEG capturées par un système à 32 canaux ont montré une diminution de l'activité des ondes bêta et gamma dans la zone pariéto-temporale droite associée à un OBE subjectif. Dans l’ensemble, la « recréation » des caractéristiques de l'expériences de mort imminente dans un environnement de laboratoire contrôlé peut permettre de surmonter les limites inhérentes à l’étude des NDE (par exemple, aucune surveillance de l’activité cérébrale au cours de la véritable NDE). Néanmoins, à ce jour, aucune étude n’a examiné la phénoménologie des NDE induites par induction hypnotique à l’aide d’EEG haute densité chez des personnes ayant déjà vécu une « véritable » NDE (c’est-à-dire des expérimentés des NDE). Compte tenu de l'impossibilité de concevoir une étude scientifique où les sujets feraient l'expérience d'une NDE dans des situations réelles et de leur imprévisibilité, nous avons utilisé l ' hypnose pour explorer le phénomène des NDE par le biais d'une comparaison intra-sujet. À cette fin, nous avons invité un groupe de personnes ayant déjà vécu une véritable NDE à rappeler cet événement ainsi qu'un autre événement autobiographique émotionnellement positif datant de la même période, dans deux conditions : au cours de la conscience normale et au cours de l'hypnose. En outre, la présente étude a été spécialement conçue pour explorer de manière prospective et conjointe l'expérience phénoménologique à l'aide de questionnaires et les corrélats neuronaux associés à l'aide d' EEG haute densité . Cette méthode a permis d’évaluer de près l’expérience phénoménologique subjective de l’expérimentateur à la première personne, parallèlement à une surveillance cérébrale ultramoderne, combinant l’expérience subjective et leurs corrélats neuronaux dans un contexte unique. Étant donné les informations très riches sur le contenu qui caractérisent les NDE, nous nous sommes concentrés ici sur les deux caractéristiques les plus fréquemment rapportées et les plus caractéristiques de l'expérience des NDE au cours du rappel : le sentiment intense de paix et les OBE. Ici, nous montrons comment exploiter l'hypnose pour fournir une expérience à la première personne d'une phénoménologie des NDE qui simule ce que les expérimentateurs ont vécu au cours de leur expérience authentique précédente (...). Martial C, Mensen A, Charland-Verville V, Vanhaudenhuyse A, Rentmeister D, Bahri MA, Cassol H, Englebert J, Gosseries O, Laureys S, Faymonville ME. Neurophenomenology of near-death experience memory in hypnotic recall: a within-subject EEG study. Sci Rep. 2019 Oct 1;9(1):14047. doi: 10.1038/s41598-019-50601-6. PMID: 31575924; PMCID: PMC6773844.
  • Ostéopathe du Sport 44
    Aug 9

    Ce résumé d'une revue Cochrane présente ce que nous savons de la #recherche sur les bienfaits et les #risques du tramadol (un analgésique) dans le traitement de l'#arthrose. Nous avons examiné la littérature publiée jusqu'au 1er février 2018 et avons trouvé 22 études portant sur 3 871 personnes prenant du tramadol et 2 625 personnes appartenant à un groupe de comparaison. Comparativement au #placebo (administration d’un produit dépourvu d’action pharmacologique), des données de valeur probante modérée ont montré que la prise de tramadol pendant une période allant jusqu'à trois mois n'avait aucun effet bénéfique important sur la douleur ou sur le plan fonctionnel, bien qu'un peu plus de personnes dans le groupe tramadol aient signalé une amélioration importante (définie comme 20 % ou plus). De plus, les gens pourraient davantage souffrir d'effets secondaires comme des #nausées, des #vomissements, des étourdissements, de la #constipation, de la fatigue et des maux de tête , entraînant un arrêt de la prise médicamenteuse. Nous étions moins certains du risque d'effets indésirables graves en raison du petit nombre d'événements. La plupart des essais ont été financés par l'industrie pharmaceutique. Qu'est-ce que l'arthrose et qu'est-ce que le tramadol ? L' arthrose est une maladie des #articulations, comme le #genou ou la #hanche. Lorsque l'articulation perd du cartilage, l'os se développe pour essayer de réparer les dommages. Toutefois, au lieu d’arranger la situation, l'#os se développe de façon anormale ce qui aggrave la situation . Par exemple, l'os peut rendre l' articulation #douloureuse et instable . Cela peut affecter les activités physiques ou la capacité du patient à utiliser ses articulations. Le tramadol est un opioïde utilisé pour soulager l'arthrose. Contrairement à d'autres analgésiques comme les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), il ne cause pas de #saignements dans l'#estomac et les #intestins, ni de problèmes rénaux. Il n'affecte pas non plus le cartilage aux extrémités des os. Toutefois, le tramadol pourrait ne pas diminuer l’inflammation. Quels sont les résultats de cette revue ? Les participants aux 22 essais inclus ont pris diverses doses quotidiennes de tramadol ou un placebo, un AINS ou un autre analgésique. La plupart des participants étaient des femmes, dont la moyenne d'âge est de 63 ans, souffrant de douleurs modérées à sévères. La durée des études variait d'une semaine à trois mois. Les résultats ci-dessous concernent le tramadol seul par rapport au placebo. Des résultats similaires ont été obtenus pour le tramadol en association avec le paracétamol. Douleur (Échelle visuelle analogique (EVA) de 0 à 100 ; des scores plus faibles signifient moins de douleur) Les personnes qui ont pris du tramadol seul ont évalué leur douleur à quatre points de moins que ceux ayant pris le placebo (amélioration absolue de 4 %). Les personnes qui ont pris du tramadol seul ont évalué leur douleur à 50,3 ; celles qui ont pris un placebo ont évalué leur douleur à 54,3. Dix pour cent des personnes ayant reçu le placebo ont présenté une amélioration cliniquement importante (au moins 20 %) de la #douleur et 15 % des personnes ayant pris du tramadol ont présenté une amélioration cliniquement importante (5 % de plus que le groupe placebo). Fonction physique (indice fonctionnel pour l’arthrose des universités Western Ontario et McMaster ou WOMAC index), échelle de 0 à 1700 ; des scores bas signifient une meilleure fonction physique) Les personnes qui ont pris du tramadol seul ont évalué leur fonction physique à 68 points de moins que le placebo (amélioration absolue de 4 %). Les personnes qui ont pris du tramadol seul ont évalué leur fonction physique à 991 ; celles qui ont reçu le placebo ont évalué leur fonction physique à 1059. Vingt et un pour cent des personnes qui ont pris du tramadol ont présenté une amélioration cliniquement importante de leur fonction physique contre 16 % des personnes qui ont reçu le placebo (5 % de patients améliorés en plus dans le groupe tramadol). Total des effets secondaires Soixante-six personnes sur 100 pourraient avoir eu des effets secondaires lorsqu'elles prenaient du tramadol seul, comparativement à 49 personnes sur 100 lorsqu'elles prenaient un placebo (17 % de personnes en plus dans le groupe tramadol). Retraits de l'étude en raison d'effets secondaires Dix-neuf personnes sur 100 se sont retirées de l'étude en raison des effets secondaires associés à la prise du tramadol seul, comparativement à sept personnes sur 100 lorsqu’elles prenaient un placebo (12 % de personnes en plus dans le groupe tramadol). Effets secondaires graves Trois personnes sur 100 ont présenté des effets secondaires graves lorsqu'elles prenaient le tramadol seul, comparativement à deux personnes sur 100 lorsqu'elles prenaient un placebo (1 % de personnes en plus dans le groupe tramadol). Conclusions des auteurs : Des données de valeur probante moyenne indiquent que, comparativement au placebo , le tramadol seul ou en association avec le paracétamol n'a probablement aucun effet bénéfique important sur la #douleur ou sur le plan fonctionnel chez les personnes atteintes d'arthrose, bien que quelques personnes du groupe tramadol rapportent une amélioration importante (c.-à-d. 20 % ou plus). Des données de valeur probante modérée indiquent que les évènements indésirables liés à la prise de tramadol entraînent probablement beaucoup plus d’abandons du traitement (comparativement au placebo). Le nombre réduit d’évènements indésirables rapportés dans les études nous amène à conclure que les données relatives à l’augmentation des évènements liés au tramadol ont une valeur probante plus incertaine. Toupin April K, Bisaillon J, Welch V, Maxwell LJ, Jüni P, Rutjes AWS, Husni M, Vincent J, El Hindi T, Wells GA, Tugwell P. Tramadol for osteoarthritis. Cochrane Database of Systematic Reviews 2019, Issue 5. Art. No.: CD005522. DOI: 10.1002/14651858.CD005522.pub3
  • Ostéopathe du Sport 44
    Aug 7

    La chirurgie orthopédique est largement couronnée de succès. Cependant, une proportion de patients sont insatisfaits et signalent des douleurs et une fonction défaillante . Il a été démontré que des facteurs psychologiques influaient sur les résultats de la chirurgie orthopédique. Cette revue systématique et méta-analyse examine les types et l'efficacité des interventions psychologiques préopératoires en chirurgie orthopédique non urgente. Méthodes : Une revue systématique enregistrée (PROSPERO CRD42017073833) a été réalisée sur la littérature (1960-janvier 2018) à l'aide de huit bases de données. Des essais cliniques contrôlés prospectifs impliquant une chirurgie orthopédique élective chez l'adulte et l'adolescent ont été inclus. Les interventions examinées comprenaient la #relaxation, la #thérapie cognitivo-comportementale, l'#hypnose, le conseil émotionnel et les #psychothérapies mixtes ; l'enseignement procédural général était exclu. Les résultats extraits comprenaient la #douleur, l'#anxiété, la qualité de vie et le handicap. Résultats : Un total de 19 études remplissait les critères d'inclusion (n =? 1893 patients). Des méta-analyses ont été effectuées sur la #douleur, l'anxiété et la qualité de vie. L'analyse n'a pas permis de trouver suffisamment d'éléments de preuve pour confirmer la réduction de la douleur postopératoire (sept études, 666 patients; g = -0,15 (IC 95% -0,42, 0,13), p = 0,305). Les données regroupées de six études sur l'#anxiété postopératoire aiguë (589 patients) ont montré un bénéfice statistiquement significatif modéré (g =? - 0,26 (-0,49, -0,03), P = 0,024). La qualité de vie (composante mentale) s’est améliorée au suivi à long terme (g = 0,25 (0,02, 0,49), p = 0,034). Conclusions : Ces études prouvent que les interventions psychologiques ont un effet positif sur l'#anxiété au cours de la période postopératoire aiguë et sur les composantes mentales de la qualité de vie lors du suivi à long terme . #chirurgie #orthopédique Tong, F. , Dannaway, J. , Enke, O. and Eslick, G. (2019), Effect of preoperative psychological interventions on elective orthopaedic surgery outcomes: a systematic review and meta‐analysis. ANZ Journal of Surgery. doi:10.1111/ans.15332
HORAIRES 

Lundi au Samedi

7.00am - 19.00pm

  • Ostéopathe Saint Nazaire Cédric de Tombe
  • ostéopathe saint nazaire
  • Ostéopathe saint nazaire 44600

© Ostéopathe Saint-Nazaire

ADRESSE

Cédric de Tombeur

Ostéopathe Saint-Nazaire

10 Rue Du Bois Savary
Saint-Nazaire 44600

 

Tél. 02 40 19 21 59

CÉDRIC de TOMBEUR  Ostéopathe D.O  St-Nazaire